Le Suicide

Publié le par Elisabeth Righini

ALACAZOU

 

"Trop tard, trop tard, il est bien trop tard, trop tard

Je pars.

Seul, seul, seul, seul, seul, seul ;

Je veux surtout être seul au fond d’un cercueil.

Je serai mieux, je serai mieux, je serai mieux.

Mes yeux

Brillants, luisants, blessés, priants, dégoulinants,

Supplient avec des larmes le néant.

 

Je me résouds ! Il est temps, il est temps, il est temps

Je dois le faire, je dois le faire, je dois le faire".

Cela ne sert à rien de demander la mort

Puisque personne n'offrira ce trésor.

« J'implore qu'on me laisse seul sans ma peur

Pour que je puisse enfin me vider de mon sang

Pour que je puisse enfin rejoindre le néant.

Tristement. Sadique ! C’est ce que je désire ».

Alors attend ! Attend ! Attend ! Attend bien le pire.

 

« Coupe-moi ! Détruit-moi ! Saigne-moi ! Pourris-moi !

Je vais réussir, et chercher le schisme ».

Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo ! C’est l’anévrisme.

Publié dans poésies

Commenter cet article