Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

15 articles avec newsletter

Marché de la poésie

Publié le par Elisabeth Righini

Le marché de la poésie a lieu place Saint Sulpice à Paris du 7 au Dimanche 11 Juin 2017 avec lectures, tables rondes, remises de prix, concerts. La poésie de rue comme autrefois, dirait-on ?  La geste ou chanson de geste apparaît à l’aube de la littérature française, vers la fin du 11ème siècle et sont chantés. Que d'évolution depuis ?

Publié dans Newsletter

Partager cet article

Repost 0

le suicide

Publié le par Elisabeth Righini

Bonjour à tous,

 

Petit compte-rendu du jour....

j'ai relu mes poèmes et toutes mes nouvelles, et ça meurt, et ça se suicide, ça se drogue, ça tue, bon bah voilà, c'est orienté vers une violence.

Y'a pas mort d'homme ! :)))))) 

Je crois que je pourrais essayer de rédiger des histoires d'amour comme dans les Harlequin. Et après...... je crois que c'est pas simple de dire le bonheur, que pour dire le bonheur.

DONC : le Suicide ici

http://elisabeth.righini.over-blog.com/2016/09/alacazou.html

Donc un nouveau challenge pour moi : écrire ma première histoire d'ammmmouuuurrrrrrrrrrr !

A suivre

 

Publié dans newsletter

Partager cet article

Repost 0

Citation de MOI ;)) sur l'amour

Publié le par Elisabeth Righini

Citation de MOI ;)) sur l'amour

Bonsoir,

Juste là ce soir, je repense à un thème abstrait : l'amour.  Cela me fait pas mal penser. C'est le cas de le dire ! D'autant plus que je ne le comprends pas toujours. Aléatoire, violent, passion, bénéfique, mortifère ; enfin voilà ça peut donner des bombes à retardement cte chose ;))).

Donc j'ai écrit cette petite phrase, 2 lignes. J'ai résumé le sentiment dans des goûts. N'oublions pas qu'il est si agréable parfois.

Miam l'amour !!!

"L'amour est dur et alvéolé. Doux comme une plume. Léger comme un ongle. Aussi amer que l’huile de foie de morue. Plus acidulé que les agrumes", ©2017, Elisabeth Righini

 

Publié dans Coup de coeur, Newsletter

Partager cet article

Repost 0

En mode citation

Publié le par Elisabeth Righini

Bonjour,

Je pense à vous... hahaha. Et pour info, je suis en mode citation. A voir dans mes coups de coeur. C'est fou, mais des petit mots, des formules me stoppent souvent. J'ai envie de partager cela. Bonne lecture et réflexion éventuellement. Au plaisir de partager !

Publié dans Coup de coeur, Newsletter

Partager cet article

Repost 0

Citation de Beksinski

Publié le par Elisabeth Righini

Bonjour à tous,

J'adore les tableaux de Beksinski. J'en avais déjà parlé. En consultant un livre sur ces oeuvres, j'ai noté quelques phrases. Cela me fait cogiter :

" Ainsi c'est contraint et forcé que je confie ces quelques réflexions sur mon travail car je doute de leur utilité. Comme je doute de l'utilité de tout ce que je fais".

Publié dans Coup de coeur, newsletter

Partager cet article

Repost 0

LE TRAVAIL, c'est la santé

Publié le par Elisabeth Righini

Voici un nouveau coup de cœur. Je relis un livre, car je ne me souviens plus de la fin. Cela m'arrive souvent !!!! Et une phrase m'a stoppé. J'ai relu deux fois. J'ai envie de la noter ici. J'espère que ça retiendra votre attention. On est dans le réel. C'est tellement bien dit. Voici :

" Toute l'année, les animaux trimèrent comme des esclaves, mais leur travail les rendait heureux. Ils ne rechignaient ni à la peine ni au sacrifice, sachant bien que, de tout le mal qu'ils se donnaient, eux-mêmes recueilleraient les fruits, ou à défaut leur descendance".

A méditer ;)

Le TRAVAIL, c'est la santé - HENRI SALVADOR

Publié dans Coup de coeur, Newsletter

Partager cet article

Repost 0

Inspiration

Publié le par Elisabeth Righini

Inspiration

Bonjour à tous,

Voici mon premier texte sur l'inspiration.

J'en ai fais deux autres.

Ce thème concerne tout auteur, car il y a du parcours pour finir un texte et parfois des écueils.

Publié dans Newsletter

Partager cet article

Repost 0

Orgasme cérébral

Publié le par Elisabeth Righini

Jean Yves Lissonnet

Jean Yves Lissonnet

Wendy Bondia
Wendy Bondia

Bonjour à tous,

Je prends deux minutes juste pour dire que j'ai achevé le montage d'un court métrage "Orgasme cérébral".

Un aperçu ici :

http://www.elisabeth-righini.book.fr/galeries/orgasme-cerebral/

Merci aux techniciens : Gael Sacré, Valentin Arlot-Ménard, Agrid Gaetan Voudon, figurantes : et acteurs : Wendy Bondia (actrice), Jean Yves Lissonnet (acteur) et Paul Bodet (preneur de son).

Publié dans newsletter

Partager cet article

Repost 0

DERNIÈRE PLUIE

Publié le par Elisabeth Righini

La Marne

Il y a eu pas mal de pluie. C'est un fait. Particulièrement dans le 77. Et j'ai eu envie de parler de la pluie, de prendre du recul sur la pluie, ses dégâts.

Et puis j'avais promis de parler de la pluie après avoir parlé du Burnout :

http://elisabeth.righini.over-blog.com/2016/06/les-critiques-dans-le-monde-du-travail.html

Chers lecteurs, après avoir été arrosée, rincée (si seulement c'était le cas...) par les averses, le crachin ; j'exorcise de la pluie en quelques sorte, et lui dit bye bye gentiment dans mon poème "Dernière pluie".

Publié dans poésies, Newsletter

Partager cet article

Repost 0

Naître ou être écrivain

Publié le par Elisabeth Righini

J'ai longtemps cru qu'une force intersidérale permettait l'invention. Je ne cite rien ;). Mis à part la grammaire, l'orthographe, la stylistique utiles ; il y a cet élan à captiver le lecteur. Qu'en dire ??? Il y a du Génie, des belles plumes, oui et non. Élitisme vs art populaire, oui et non. On retient souvent la manière de faire et l'on peut reconnaître la signature d'auteurs tels que Baudelaire, Racine, Gide, Boris Vian, Balzac, Zola, Prévert. L'invention, c'est de la pratique et de la patience et des cours ;). Perso, suite à des leçons, j'ai abandonné les adverbes que j'utilisais pour me faciliter la tâche. A raison d'un adverbe par phrase, c'était d'un lourd !!! On peut dire "Il marchait doucement", c'est neutre, clair et précis. On peut aussi dire "Il marchait à pas feutrés". Quelle sensible, je vois immédiatement un petit monde bucolique, des champs. "Il marchait sur des œufs". En lisant cette phrase, je ne vois plus que la situation, mot pour mot. C'est rigolo. On peut enfin dire "Il marchait sans vraiment mettre son pied par terre si bien que ses pas ressemblaient à ceux du funambule du cirque "Pinocchio". Chaque phrase a son effet, chaque phrase pourrait rejoindre une catégorie : dans l'ordre "roman policier", roman sentimental, roman avec un + humoristique, roman historique. Je n'aime pas classer des textes dans des genres. Cela permet de hiérarchiser les productions écrites, certes. Mais un texte peut jongler avec les genres, n'est-ce pas ? (je fais une RÉPÉTITION sur le mot GENRE, le lecteur va abandonner ;))) "Genre". Ce classement est personnel. Pour conclure, j'ai pris quelques minutes à rédiger ces exemples car je ne crois pas qu'il y ait de bonnes ou mauvaises techniques (attention on respecte tout de même la langue française, la syntaxe ; enfin sauf si il y a un but). La question reste-t-elle en suspend pour vous ? Naître ou être écrivain ? Peut-t-on tout se permettre ? A débattre... Y a (familier) dans chaque texte le thème ou propos qui tient à cœur + la manière dont on en parle + ne jamais s'égarer dans son parti-pris et ce que l'on veut partager.

Publié dans newsletter

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre de Elisabeth Righini est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.