Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

20 articles avec newsletter

LA VIE LITTERAIRE

Publié le par Elisabeth Righini

Chers Internautes, Chers Auteurs, Chers lecteurs, Chers magasins, Chers tout le monde, 

La vie littéraire s'organise chaque année comme une bobine de fil. Il n'y a pas à dire "oh c'est la rentrée littéraire", on le sait, nous sommes en Septembre qui est également la rentrée des écoliers, collégiens, lycéens et étudiants. D'ailleurs, cette rentrée étudiante dure parfois jusqu'en Octobre et est un vivier du marché scolaire pour les enseignes spécialisées entre autre dans le livre scolaire. Je n'en dirai pas plus, pour ne pas citer de marques. Comment le marché littéraire s'organise-t-il ? Tout simplement chez les commerçants, les libraires, avec les fêtes, les prix littéraires, les sorties de nos livresbusters. Septembre, c'est la rentrée littéraire et c'est partie, l’économie du livre se lance et s'alimente avec des auteurs aux taquets, aux horaires. Cette économie bien ficelée créé en même temps la renommée française.  Septembre donc, la rentrée littéraire avec aussi le grand prix du roman de l'Académie Française qui a lieu vers Octobre et est devenu presque une institution voire une consécration littéraire qui lance également l'industrie culturelle française du livre.  Le Goncourt a lieu un mois après, en Novembre. Et rebelote début novembre également un anti-Goncourt : le Prix Décembre.  Nous sommes à Noel, période festive qui fournit également un motif de cadeaux. Pourquoi pas le livre !  Le premier mercredi de Novembre, le prix Femina s'oppose aussi au prix Goncourt qui consacrait à un moment sans cesse des Hommes. Ce concerto d'événements a lieu indépendamment de l'inspiration ou alors l'inspiration répond à ces dates. Ce serait très curieux... Mais, après tout. Plusieurs prix ont lieux en Hiver. L'immortalité de l'autorialité souffre-t-elle de ce rythme ? Le prix Renaudot est aux côtés du prix Goncourt. Femina vs Goncourt vs Renaudot vs Académie française. Ou disons plutôt Femina et Ranaudot et Goncourt et cetera car ils ont chacun émané d'une époque, d'un parti-pris. Et l'on aime le parti-pris lorsque l'on considère l'écrivain, ou disons la littérature comme engagée (parfois).  Le prix Médicis pour les jeunes auteurs a lieu deux jours après le prix Femina. J'espère que vous suivez ? Le prix interallié fait aussi partie des prix de l'automne. A croire que l'attente des décisions des prix fait créer d'autres prix. L'écrivain ou journaliste est-il impatient ? A partir du moment où chacun à son mot à dire, les libraires ont aussi créé leur prix. Accusation en forme : la littérature stagne ! Non jamais, on va plébisciter quelqu'un d'autres. Le prix Maison de la presse a lieu en Mai. Le prix de Flore est de Novembre aussi. Je l'avais oublié. Entre Janvier et Février 2018, les soldes d'hiver peuvent être le prétexte d'achats livresques, c'est aussi le nouvelle an, c'est aussi la saint valentin le 14 Février qui relance les Harlequins.  Du 16 au 19 mars 2018, il y aura la salon du livre Porte de Versailles.  Et la Fnac devient aussi juge littéraire entre Mai et Juillet pour récompenser un roman avant fin Août. Le prix des lectrices de Elle est en Novembre. Le 43e prix du livre Inter aura lieu vers Juin, entre les saisons, isolé de tous les autres prix. C'est très vendeur ! Quelques jours après le prix Goncourt, j'ai omis également le Goncourt des lycéens qui émettent leur propre avis. Il est vrai que les goût varie en fonction de l'âge. Mais a-t-on le flair littéraire ? 20 libraires en France choisissent des lecteurs pour lire cinq livres choisis par RTL ainsi le primé bénéficie d'un campagne de promotion débutant pendant le salon du livre. Et on achète ses lectures pour ses vacances d'été.

 

Ainsi le chiffre d'affaire des éditeurs en 2015 fut de 2,667 milliards d'euros.

 

Partager cet article

Repost 0

SE FAIRE EDITER

Publié le par Elisabeth Righini

Chers internautes, chers auteurs,

Je me suis longtemps posé la question, de nombreuses questions sur l'édition. J'ai tendance à me dire que je ne suis pas la seule. Faut-il protéger ses textes ? Ma décision a été automatique, j'ai protégé. J'ignore si c'est mieux ou pas. Faut-il passer par une maison d'édition classique : Gallimard, Persée ou autres ; faire de l'auto-édition "Edilivre, Publibook, Google" ; ou publier à compte d'auteur ? Et je tombe sur cet article qui sera désormais ma bible, si je puis m'exprimer ainsi. Des réponses à mes principale questions que les "auteurs en herbe" pourront se poser !

Publié dans Coup de coeur, Newsletter

Partager cet article

Repost 0

LINKEDIN

Publié le par Elisabeth Righini

Le guide complet de la publicité sur linkedin. Des données intéressantes à connaitre :  publicités Text Ads,  Les publicités Display Ads,  les publicités Dynamic Ads,  Les Sponsored InMails

Publié dans newsletter, Référence

Partager cet article

Repost 0

FESTIVAL DE FILMS COURTS DE MAISONS-LAFFITTE #2

Publié le par Elisabeth Righini

A vos caméras ! Scénarisez, cadrez, montez, pour cet événement débutant le 15 Août

Publié dans Newsletter, Coup de coeur

Partager cet article

Repost 0

Marché de la poésie

Publié le par Elisabeth Righini

Le marché de la poésie a lieu place Saint Sulpice à Paris du 7 au Dimanche 11 Juin 2017 avec lectures, tables rondes, remises de prix, concerts. La poésie de rue comme autrefois, dirait-on ?  La geste ou chanson de geste apparaît à l’aube de la littérature française, vers la fin du 11ème siècle et sont chantés. Que d'évolution depuis ?

Publié dans Newsletter

Partager cet article

Repost 0

le suicide

Publié le par Elisabeth Righini

Bonjour à tous,

 

Petit compte-rendu du jour....

j'ai relu mes poèmes et toutes mes nouvelles, et ça meurt, et ça se suicide, ça se drogue, ça tue, bon bah voilà, c'est orienté vers une violence.

Y'a pas mort d'homme ! :)))))) 

Je crois que je pourrais essayer de rédiger des histoires d'amour comme dans les Harlequin. Et après...... je crois que c'est pas simple de dire le bonheur, que pour dire le bonheur.

DONC : le Suicide ici

http://elisabeth.righini.over-blog.com/2016/09/alacazou.html

Donc un nouveau challenge pour moi : écrire ma première histoire d'ammmmouuuurrrrrrrrrrr !

A suivre

 

Publié dans newsletter

Partager cet article

Repost 0

Citation de MOI ;)) sur l'amour

Publié le par Elisabeth Righini

Citation de MOI ;)) sur l'amour

Bonsoir,

Juste là ce soir, je repense à un thème abstrait : l'amour.  Cela me fait pas mal penser. C'est le cas de le dire ! D'autant plus que je ne le comprends pas toujours. Aléatoire, violent, passion, bénéfique, mortifère ; enfin voilà ça peut donner des bombes à retardement cte chose ;))).

Donc j'ai écrit cette petite phrase, 2 lignes. J'ai résumé le sentiment dans des goûts. N'oublions pas qu'il est si agréable parfois.

Miam l'amour !!!

"L'amour est dur et alvéolé. Doux comme une plume. Léger comme un ongle. Aussi amer que l’huile de foie de morue. Plus acidulé que les agrumes", ©2017, Elisabeth Righini

 

Publié dans Coup de coeur, Newsletter

Partager cet article

Repost 0

En mode citation

Publié le par Elisabeth Righini

Bonjour,

Je pense à vous... hahaha. Et pour info, je suis en mode citation. A voir dans mes coups de coeur. C'est fou, mais des petit mots, des formules me stoppent souvent. J'ai envie de partager cela. Bonne lecture et réflexion éventuellement. Au plaisir de partager !

Publié dans Coup de coeur, Newsletter

Partager cet article

Repost 0

Citation de Beksinski

Publié le par Elisabeth Righini

Bonjour à tous,

J'adore les tableaux de Beksinski. J'en avais déjà parlé. En consultant un livre sur ces oeuvres, j'ai noté quelques phrases. Cela me fait cogiter :

" Ainsi c'est contraint et forcé que je confie ces quelques réflexions sur mon travail car je doute de leur utilité. Comme je doute de l'utilité de tout ce que je fais".

Publié dans Coup de coeur, newsletter

Partager cet article

Repost 0

LE TRAVAIL, c'est la santé

Publié le par Elisabeth Righini

Voici un nouveau coup de cœur. Je relis un livre, car je ne me souviens plus de la fin. Cela m'arrive souvent !!!! Et une phrase m'a stoppé. J'ai relu deux fois. J'ai envie de la noter ici. J'espère que ça retiendra votre attention. On est dans le réel. C'est tellement bien dit. Voici :

" Toute l'année, les animaux trimèrent comme des esclaves, mais leur travail les rendait heureux. Ils ne rechignaient ni à la peine ni au sacrifice, sachant bien que, de tout le mal qu'ils se donnaient, eux-mêmes recueilleraient les fruits, ou à défaut leur descendance".

A méditer ;)

Le TRAVAIL, c'est la santé - HENRI SALVADOR

Publié dans Coup de coeur, Newsletter

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>
Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre de Elisabeth Righini est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.